les dessous de la mondialisation

mondialisation
La révolution industrielle a ouvert la voie à la généralisation de l’emprunt et du prêt. La mode des prêts à tempérament se répandit largement auprès des ouvriers, qui pouvaient désormais compter sur des salaires stables. Les ventes de Ford baissèrent lorsque dans les années 20, General Motors (GM) lança le prêt à tempérament pour l’achat de ses véhicules. À mesure que les emplois et les travailleurs quittaient les zones rurales pour les zones urbaines, le papier monnaie remplaçait le troc. De 1800 à 1900, la quantité d’argent circulant aux États-Unis augmenta de façon considérable, passant de 28 millions à 2,4 milliards de dollars.
« En permettant aux banques de devenir aussi importantes et indispensables à l’économie moderne, le monde occidental a agi comme un père de famille qui aurait autorisé son adolescent à se livrer à des dépenses effrénées en utilisant sa carte de crédit. »
En dépit des considérations morales qui allaient à l’encontre de l’emprunt, ce dernier devint rapidement le moteur de l’économie américaine. En outre, la publicité encourageait les Américains à la consommation de masse de produits superflus une fois leurs besoins essentiels couverts. Plus tard, l’introduction de la carte de crédit offrit d’autres possibilités aux consommateurs de recourir à l’emprunt pour subvenir à leurs besoins.
« Au début du 20e siècle, le recours au crédit échelonné était perçu comme le signe du déclin moral de l’Amérique et de l’abandon des valeurs traditionnelles de l’épargne. »
Le commerce international exige de chacun des participants qu’il se fie à la devise de l’autre. À mesure que progressait le 19e siècle et que prospérait le commerce, les dirigeants financiers et politiques aspiraient à voir se développer une référence aisément identifiable et universellement acceptée, garantissant les feuilles de papier en circulation dans le monde.
« L’endettement des États-Unis paraît important. Toutefois, en termes relatifs, la situation du pays pourrait être comparée à celle d’un borgne au royaume des aveugles. »
L’or apparaissait comme l’alternative la plus logique car, comme l’Angleterre, qui était la puissance économique dominante de l’époque, utilisait l’étalon-or pour garantir sa monnaie, d’autres nations en firent de même. Cette démarche eut pour résultat de stabiliser les prix, de maintenir l’inflation à un niveau zéro et constitua les prémices de la mondialisation.
L’evenement qui a fait booster le monde c’est biensur internet, faire des achats et des ventes ! faire béneficier ou profiter de code reduction.Ce commerce joue un grand rôle pour l’economie.
« Seul le gouvernement peut prendre du papier parfait, de l’encre parfaite, et faire de la combinaison des deux quelque chose de totalement obsolète. » (Milton Friedman, économiste)

Category